Skip to content

Téléchargez mon livre numérique offert "5 clés pour une prière efficace" :

Téléchargez mon livre numérique offert "5 clés pour une prière efficace" :

Psaume 21

Il y a quelque chose de grandiose dans ce psaume 21 qui va d’abord nous chercher dans nos profondeurs, et nous provoque à la même confiance que le Christ dans sa Passion. Je vous invite à confier vos intentions de prière dans le chat ou en commentaire, à crier vers Dieu, toujours avec cette confiance qu’il répondra : la Résurrection est certaine. Elle vient. Amen.

Vous pouvez retrouver d'autres prières avec comme support les psaumes.

Écoutez la prière du psaume 21 :

Vous trouverez dans cette vidéo de ma chaîne Youtube Avec Marie ma prière avec le psaume 21 :

Les thèmes de la prière

Dans la prière que je vous propose, nous reprenons les grands thèmes :

  • Psaume 21 (psaume 22), 2-3
  • Psaume 21 (psaume 22), 4-6
  • Psaume 21 (psaume 22), 7-9
  • Psaume 21, 10-11
  • Psaume 21, 12-14
  • Psaume 21, 15-19
  • Psaume 21, 20-22a
  • Psaume 21, 22b-23
  • Psaume 21, 24-25
  • Psaume 21, 26-30
  • Psaume 21, 31-32

Psaume 21 (psaume 22), 2-3

02 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis.
03 Mon Dieu, j'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; même la nuit, je n'ai pas de repos.

Jésus, ce psaume 21 (22) est un cri vers le Père, et tu le sais bien toi qui as été habité par ce cri sur la croix : « mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? » Quelle grandeur ineffable Seigneur dans ton abandon sur la croix. Tu continues de crier vers le Père même s’il semble ne pas répondre pour l’instant. Eli Eli Lema sabachtani ? Tu es crucifié Jésus, tu souffres atrocement sur la croix, et pourtant, ton cœur est habité par la prière, par ce psaume 21 que tu médites à voix haute. Jésus, alors que tu demandes au Père pourquoi il t’a abandonné, tu es encore ent rain de prier, tu es toujours dans le Père et le Père est en toi. Ô Jésus, comme elle est grande cette parole que tu prononces sur la croix. Tu nous apprends nous aussi à toujours rester dans le Père, même quand nous ne le voyons plus, même quand nous ne sentons plus sa présence. Apprends nous comme un réflexe de prier le jour et la nuit même quand le Père semble ne pas répondre. Mon Dieu Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

Psaume 21 (psaume 22), 4-6

04 Toi, pourtant, tu es saint, toi qui habites les hymnes d'Israël !
05 C'est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais.
06 Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ; en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.

Oui Seigneur tu sembles loin de moi en cet instant. Pourtant je fais mémoire de toi, mémoire de tes merveilles, mémoire de mon histoire et de l’histoire de mon peuple. Seigneur, tu as toujours été fidèle, pourquoi ne le serais-tu plus aujourd’hui . Pourquoi me laisserais tu dans l’angoisse alors que tu as toujours manifesté tes merveilles ? Je m’abandonne à toi Seigneur, dans la confiance et la paix. En toi nos pères espéraient et ils n’étaient pas déçus. Tu restes le même Seigneur, je sais que je ne serai pas déçu.

Psaume 21 (psaume 22), 7-9

07 Et moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple.
08 Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête :
09 « Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre ! Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

Ces paroles sont à la fois terribles et merveilleuses. Terribles parce que je suis abandonné de tous, moqué, raillé, critiqué, alors que je suis vulnérable et que même je suis un ver, plus un homme. Ma détresse m’a écrasé. Mais ces paroles sont merveilleuses parce que par ta Passion Jésus, tu accomplis parfaitement ce psaume. Toi le serpent élevé de terre pour nous donné la guérison. Toi qui attires sur ta croix tous les hommes à ton amour et à ta tendresse. Que m’importent les quolibets et les moqueries ? j’ai confiance en toi, tu es mon ami Seigneur, donne moi de tenir ferme appuyé sur toi-même dans la plus grande souffrance, comme Jésus sur la croix.

psaume 92

Psaume 21, 10-11

10 C'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère, qui m'a mis en sûreté entre ses bras.
11 A toi je fus confié dès ma naissance ; dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

Comme elle est belle aussi cette parole Seigneur, comment dans ta prière de ce psaume 21 sur la croix n’as-tu pas regardé avec une tendresse infinie ta mère, Marie, au pied de la croix. Et tu me l’as donnée pour mère, tu m’as mis en sureté dans ses bras. Merci mon sauveur, merci mon Dieu. Tu as toujours été mon Dieu et tu le seras toujours : dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu. Je te prie Seigneur d’aimer toujours plus ma Mère Marie, elle que tu m’as donné pour me conduire à toi.

Psaume 21, 12-14

Vois mon cœur Seigneur, vois aussi ce monde angoissé, inquiet. Vois tous ceux qui souffrent d’une grand solitude, peut être parmi nous qui te prions aujourd’hui. Vois tous ceux qui sont accablés comme au milieu de fauves, de taureaux et de lions prêts à mordre. Seigneur, je suis faible et vulnérable, mais tu es ma force et mon espérance. Délivre-moi, aide-moi Seigneur.

Psaume 21, 15-19

15 Je suis comme l'eau qui se répand, tous mes membres se disloquent. Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles.
16 Ma vigueur a séché comme l'argile, ma langue colle à mon palais. Tu me mènes à la poussière de la mort.
17 Oui, des chiens me cernent, une bande de vauriens m'entoure. Ils me percent les mains et les pieds ;
18 je peux compter tous mes os. Ces gens me voient, ils me regardent.
19 Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement.

Chers amis, ces versets ont été pleinement accomplis dans la Passion douloureuse de notre Seigneur, de sorte que le Seigneur a pu dire au moment de mourir : « tout est accompli » : son cœur était comme la cire, brisé et broyé, sa langue collait à son palais, dévoré par une soif ardente, et d’abord cette soif ardente des âmes. Ses mains et ses pieds étaient transpercés par les clous. Ecartelé sur la croix il pouvait compter tous ses os. Et son vêtement, les soldats l’ont tiré au sort. Quel dessein de la providence, quelle merveilleux et douloureux accomplissement de la prophétie. Seigneur, Merci pour ton dessein d’amour qui embrasse tous les temps, tous les lieux, qui remplis toute chose de ta sagesse, de ta miséricorde et de ton salut. Merci pour ta Passion qui nous a sauvés.

Psaume 21, 20-22a

20 Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !
21 Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes du chien ;
22 sauve-moi de la gueule du lion et de la corne des buffles.

Seigneur, je sais que tu es là. Viens à mon aide, viens vite à mon secours. Délivre-moi, sauve moi, garde-moi, protège mon âme et mon corps, relève moi de la mort. Tu m'as répondu !

Psaume 21, 22b-23

23 Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée.

Chers amis, voilà le pivot de ce psaume magnifique : tu m’as répondu. Quelle a été la réponse du Père à cette Passion si douloureuse et si mystérieuse dans son abîme de douleur ? Cette réponse que le psalmiste n’imaginait peut être pas, nous, nous la connaissons : le Père a ressuscité Jésus d’entre les morts, et nous sommes à la fois bénéficiaires et témoins de cette résurrection. Je proclame ton nom Seigneur, ta grandeur et ta bonté. Tu as ressuscité Jésus, et tu me ressuscites, tu me donnes ta vie nouvelle et bienheureuse pour te louer éternellement dans une joie infinie.

Psaume 21, 24-25

24 Vous qui le craignez, louez le Seigneur, glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob, vous tous, redoutez-le, descendants d'Israël.
25 Car il n'a pas rejeté, il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ; il ne s'est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte.

Oui Seigneur, loué sois tu car tu entends le malheureux. Tu entends tout malheur, tu te penches pour sauver ton peuple, à la suite de ton messie. Merci pour ton salut Seigneur, merci pour ta face glorieuse que tu veux me révéler pour m’attirer à toi, et par moi attirer tous ceux qui m’entourent vers toi.

Psaume 21, 26-30

26 Tu seras ma louange dans la grande assemblée ; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
27 Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ; ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent : « A vous, toujours, la vie et la joie ! »
28 La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur, chaque famille de nations se prosternera devant lui :
29 « Oui, au Seigneur la royauté, le pouvoir sur les nations ! »
30 Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ; promis à la mort, ils plient en sa présence.

Seigneur tu seras ma louange, tu seras la louange de tous mes frères et sœurs, spécialement tous les pauvres, chacun de nous dans sa pauvreté et sa vulnérabilité. Mais Seigneur tu seras aussi la louange de la terre entière, la louange de chaque famille de nation. Nous te faisons cette prière Seigneur d’accomplir aujourd’hui cette parole, convertis les peuples et les nations par ta grâce pour que chacun te loue librement et que ta royauté d’amour et de paix s’étende sur tout l’univers, que les païens et les pécheurs se tournent vers toi et entrent humblement dans la lumière de ton salut.

Psaume 21, 31-32

31 Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ; on annoncera le Seigneur aux générations à venir.
32 On proclamera sa justice au peuple qui va naître : Voilà son oeuvre !

Alors, dans la suite des générations, tous sauront que tu es le Seigneur, car tu as fait des merveilles pour nous. Merci pour ta bonté Seigneur, merci pour ton salut, merci de m’avoir appelé personnellement à te suivre à travers la croix et les épreuves pour ressusciter avec toi. Seigneur que tes œuvres sont grandes et merveilleuses. Donne-moi d’en être un témoin véridique auprès de tous ceux qui m’entourent, dans ma famille, au travail, dans tous mes engagement sociaux et politiques, et surtout avec mes frères et sœurs, dans l’Église que tu me donnes pour mère. Amen.

Scroll To Top